Hello toi !

Alors aujourd’hui je t’écris parce que j’ai envie de pousser un coup de gueule. Je me suis coupé de l’actualité et des médias, mais parfois ils arrivent quand même jusqu’à moi et ce que j’y vois ne me donne pas envie.

Non non non et non tout n’est pas :

  •  Une finalité
  •  Noir ou blanc

A chaque fois c’est toujours la même chose. Il faut être heureux, réussir, se marier… Et le pire dans tout ça, c’est que, dans le cas où tu ne serais pas la personne la plus à même à savoir comment être heureux – par exemple – on te dit ce que tu dois faire.

J’ai envie de hurler quand j’entends des conneries comme ça. Je ne vais même pas sortir le carton koffe car ça serait lui faire honte.

On prive de vie tout ce qui est nécessaire à la vie. 

Qu’est-ce que la vie ? C’est être en mouvement. Une pierre n’est pas vivante car elle n’est pas en mouvement, sauf si tu tapes dedans ! Et où est le mouvement dans une finalité statique ?

La réussite n’est pas une finalité. Tu as réussi car tu as fais un truc que tu n’arrivais pas à faire hier. Et tu recommenceras demain, et après demain… Le bonheur ? Déjà ce n’est pas un truc bien précis. Par exemple, tu vois ton chéri te faire un sourire ? Tu es dans le bonheur. Tu aides une petite mamie qui galère à traverser ? C’est pareil. Et ça se sont MES représentations ! Qu’est-ce qui TOI te rend heureux ?

Le bonheur, la réussite, l’amour… ce sont des choses en mouvement PERPÉTUEL ! Et s’il y a bien quelqu’un de bien placé pour savoir ce qu’est le bonheur ou tout ça, c’est toi bordel !

Arrête de te laisser imposer un schéma ! Arrête de te laisser dicter ce que tu dois penser et comment tu dois vivre !

Les nuances, c’est pareil ! Tout doit être noir ou blanc. Par exemple, on te pose une question ? Tu dois donner la réponse parfaite. Ou alors tu dois faire un choix ? Il faut faire le bon car en plus on te fout dans le crâne que c’est définitif. 

Bullshit !

Décider que quelque chose est néfaste pour toi – par exemple – et vouloir t’en séparer, ça n’est pas gravé dans le marbre. Tu décides à un moment T et dans des conditions X que Y est mauvais pour toi. Peut-être que demain ça ne sera pas le cas.

Combien de personnes je croise qui me disent « je dois faire ça parce que c’est ce qu’il faut faire. » Mais d’où ? Qui est-ce IL qui fait ch*** tout le monde ?

Si ta famille te pousse à garder ton job, c’est parce qu’elle projette sa représentation du bonheur sur toi car elle t’aime et a envie de te voir heureux. Mais sérieux tu crois vraiment que c’est lui rendre service d’être résilient et te forcer à être malheureux pour accepter son schéma ? Ou tu ne penses pas que prendre ta propre décision et faire ce que TOI tu penses être bon pour toi n’est au final pas plus utile ? Rappelle-toi, ta famille te dit ça car elle t’aime et veut te voir heureux (normalement !). Alors qui est mieux placé que toi pour savoir ce qui va vraiment te rendre heureux ? Bah c’est facile personne d’autre que toi. 

Je vais te raconter un truc. Quand j’ai planté mon boulot d’infirmier bien payé pour aller étudier la naturopathie dans une ville dans laquelle je ne connaissais quasiment personne, mes parents ont eu une réaction épidermique. Pourquoi ? Parce qu’ ils voulaient me voir heureux et ce que je faisais ne correspondait pas à leur propre définition du bonheur. Je ne les ai pas écoutés car je savais ce qui était bon pour moi. 

Ça n’a pas été facile, mais je l’ai quand même fait.

Aujourd’hui, je trouve que c’est l’un des meilleurs choix que j’ai fait dans ma vie. Tu penses que mes parents sont restés fâchés car je ne les ai pas écoutés ? Non, parce que je suis adulte et libre de mes choix. Mais surtout ils sont contents de me voir comme ça. 

Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix. Et surtout pas d’échec ! Tu vas faire une action (ou un ensemble d’actions) qui vont te mener à un résultat. Soit tu es content de ce résultat et tu gardes cette façon de faire. Soit ce n’est pas celui que tu attendais et tu changes ta façon de faire. Ce n’est pas plus compliqué. 

Alors arrête de te laisser tourmenter par les « il faut » et les « tu dois ». Prends tes propres décisions et vis bordel !

Tu as un pouvoir immense sur ta vie, celui d’aller là où tu as envie d’aller. Personne d’autre que toi ne te force à rester dans une situation douloureuse, personne d’autre que toi ne te force à garder ton job. A part les excuses que tu peux te raconter parce que tu as peur et tes croyances limitantes (je ne peux… je ne suis pas capable de…) rien ne t’en empêche ! Alors pourquoi cracher sur ce pouvoir ? Prends le et fais en ce qui te semble bon pour toi ! 

Bref ! J’espère que mon coup de gueule t’aura aidé et peut-être qu’il t’aura permis de prendre conscience de certaines choses.

Si tu es d’accord avec moi, partage mon article avec le petit bouton juste en dessous ! 

Florian BIGEY

Author Florian BIGEY

J'aide les entrepreneurs au fonctionnement atypique à remettre du sens dans leur activité, revenir à l'essentiel et rayonner en partant de ce qu'ils sont et leur façon de fonctionner.

More posts by Florian BIGEY

Leave a Reply