Pourquoi est-ce que tu as toujours plein d’excuses ?

Popopop aller cet aprèm je suis remonté !

Je viens de publier mon article sur pourquoi est-ce que tu ne te sens pas bien dans ton boulot, apparemment il t’a plu car en quelques heures il a déjà dépassé les statistiques de mes autres articles en terme de visibilité. Alors merci, ça me fait vraiment chaud au cœur et ça veut dire que ce que je fais est utile pour toi !

Aller aujourd’hui c’est un article réflexe que je t’écris. Je t’ai parlé de l’article que je viens de faire il y a quelques jours et là, BIM, un jeune homme (😉) me répond :

Intéressant ! Mais quid du principe de réalité (payer ses factures 🙂 ) ? La solution est peut-être d’accepter que le travail (qui vient, je le rappelle, du latin Tripalium : instrument de torture) peut ne pas coller à des valeurs personnelles, et aller chercher dans nos activités extra-professionnelles ces dites valeurs?

Alors attention, je ne te parle pas d’une situation où tu te sens bien dans ton job et qui t’apporte ce dont tu as besoin en ce moment. Je te parle de la situation dans laquelle tu sais qu’il y a un truc énorme qui ne va pas dans ce que tu fais mais  tu ne te lances pas car tu me dis qu’il faut payer tes factures où qu’au final il faut peut-être endurer ce que tu vis.

CARTON COFFE !!!

carton coffe

Attention, ce n’est pas du commentaire dont je parle ! Ce jeune homme a tout à fait eu raison de poser cette question car ce n’est pas la première fois que je l’entends et peut-être que toi aussi tu te la poses. Non, ce qui m’énerve c’est ce qu’on te répète depuis que tu es petit et qui est de la grosse connerie. A savoir :

  • Faut travailler dur toute ta vie si tu veux t’amuser un jour
  • Le travail c’est pas fait pour te faire plaisir
  • Faut souffrir pour gagner de l’argent
  • Un boulot ça ne sert qu’à payer tes factures le plaisir faut le trouver ailleurs
  • On n’ a pas ce qu’on veut dans la vie (whaaaaaaat ?)
  • Si tu veux gagner des sous tu as intérêt à faire de longues études
  • Créer ton business ? Mais t’as pas fait d’école de commerce tu peux pas ! (celle-la m’a achevé)
  • On vit pas de sa passion

Et franchement mais je pourrais continuer des heures et des heures à te dire toujours plus de mensonges comme ceux-là. Car oui oui ce sont bel et bien des mensonges et moi aussi on me les a répétés touuuuuuute mon adolescence et bien après.

Et ça, cette obstination à résister au changement en disant « ça fait des années que c’est dur alors petit ça le sera pour toi aussi » je la connais trèèèès bien. Le milieu soignant est spécialiste en la matière.

Mais non en fait. Si c’est dur pourquoi tune fais pas en sorte que ça ne le soit pas ?

Alors au début j’étais naïf, je me suis dit que ceux qui étaient plus vieux que moi savaient, que c’était forcément ça. Pourquoi est-ce qu’on me mentirait ? Et puis j’ai rencontré des gens qui vivaient de leur passion et ce qui me choquait c’est qu’ils me disaient tous que, quand c’est ton cas, tu n’as pas l’impression de travailler car tu fais ce qui te fait vibrer.

S’amuser en travaillant ? C’est possible ?

Alors j’ai fouiné, j’ai été regarder les portraits de ces gens là, leurs articles et vidéos, j’ai lu pas mal de bouquins et je me suis rendu compte qu’il y avait quand même une grosse différence entre ce qu’ils disaient et ce que je croyais être la réalité. Alors non à l’époque je ne me suis pas lancé, t’es fou ! J’avais bien trop peur, un état d’esprit complètement cassé et zéro confiance en moi. En plus tu sais mes parents ne sont pas entrepreneurs, ils ont tous les deux bossés 40 ans dans la même boite qui leur a donné deux trois chocolats pour les remercier et ciao. Donc ils me conseillaient avec leur réalité et ce qu’ils comprenaient de la vie car ils voulaient le meilleur pour moi.

Donc j’ai mis ça dans un coin de ma tête. Comme une graine qu’on met dans un petit sachet avant de savoir où la planter.

Puis comme tu le sais si tu me suis, en 2016 j’ai fait un burn-out. Et là, oups, la graine est tombée par terre et je ne l’ai pas retrouvée. Bon, j’ai fait mon petit chemin et je sentais que quelque chose était en train de changer. Tu sais, comme quand tu as l’impression que quelqu’un te regarde et quand tu te retournes c’est le cas. Et bah là c’était ma graine qui avait poussée !

Et là, révélation. Je me dis punaise mais c’est ça !

Alors je ne vais pas te mentir, ça n’a pas été simple. J’ai beaucoup galéré au début car en fait je savais pas vraiment tout à fait ce qui me faisait vibrer. Et même aujourd’hui je l’affine encore même si j’en suis extrêmement proche. J’avais quelques clients en naturo classique mais pas assez pour en vivre, et je crois qu’en fait j’en avais pas vraiment envie car je savais que ce n’était qu’un tremplin.

Puis tu sais dans ces cas là, la vie te met des battons dans les roues si tu fais l’autruche et que tu nr veux pas voir ce qu’il se passe. Si il y’a des thérapeutes qui me lisent, c’est pas vrai ça ? Ton activité marche, puis une toute petite voix très lointaine te dit « peut-être que c’est pas tout à fait ça qui fait sens chez toi ». Et là BOOM plus aucun patient du jour au lendemain. C’est exactement ce qui est en train d’arriver à une de mes copines en ce moment.

Non ce qui m’a fait exploser c’est de bosser sur moi. Beaucoup beaucoup beaucoup bosser sur moi. J’ai creusé mes pires peurs, j’ai remué la vase, j’ai beaucoup pleuré (crois moi j’aurai dû louer mes larmes pour des événements où faut pleurer, je serai millionnaire aujourd’hui). J’ai aussi essuyé des galères dont je pensais pas me relever. Et franchement, quand tu es le seul entrepreneur de ta famille et que tes potes ne comprennent pas trop ce que tu fais tu te sens vraiment seul au monde. Et me voilà aujourd’hui, confiant, serein et sûr et certain que j’ai fait le meilleur choix dans ma vie.

Alors pour en revenir à nos moutons qu’est-ce qui me dérange dans ces questions ?

D’une part les fausses croyances. Non ce n’est pas vrai le travail ça n’est pas juste pour payer les factures. Sérieux en plus t’as vu jusqu’à quand t’es censé bosser ? Alors autant s’éclater dans ce que tu fais ! Et OUI (et un gros oui) tu peux vivre de ta passion. Le secret, c’est être à la parfaite intersection entre ton super pouvoir à toi et le sens profond qu’il y a dans ta vie. Et quand t’es à cet endroit là, jackpot t’as tout gagné.

D’autre part, ça c’est des excuses (c’est quand même le titre de l’article alors faut bien y venir !). Et pourquoi on se trouve des excuses ?

Parce-qu’on a peur !

Peur de réussir, peur de rater, peur des autres, peur de gagner de l’argent et de ne pas gérer… y’a 40 millions de trucs qui peuvent te faire peur. Et ça, c’est un truc que j’ai compris il y a pas longtemps et qui a (vraiment) révolutionné ma vie. Derrière chaque peur, tu as une profonde blessure (souvent d’enfance) pas réglée. Je te ferai un article sur la mienne pour t’aider, mais je ne suis pas encore tout à fait prêt à la partager car c’est encore frais. Mais c’était vraiment LE blocage ultime dans ma vie. J’en suis encore tout retourné rien que d’y penser.

Et le pire, c’est que ça se fait en une seconde quand tu le comprends ce blocage. Évidence, larmes de libération, tout un système de peurs et de croyances qui s’écroule. C’est comme faire un trou dans le mur d’une pièce toute noire et voir la lumière y rentrer.

L’autre truc, c’est que si t’as peur de réussir par exemple, ton cerveau sait que tu as peur. Tu crois qu’il va te donner envie de réussir ? Mais tellement pas et c’est normal ! Lui il ne peut pas s’en aller en courant de ta tête alors qu’est-ce qu’il fait ? Il fait tout pour pas que tu ailles vers cette peur.

Si comme moi tu as juste horreur des araignées c’est sûr tu ne vas pas avoir envie d’en approcher une. Encore moins de la toucher ! Ton cerveau il va te dire « couuuuuurs ! elle est horrible, poilue, et oh my god t’as vu ses énormes pattes« . Et là tu vas pas te poser deux fois la question. D’ailleurs si tu me cherches à ce moment là moi je suis déjà super loin 😂😂😂😂

Cette peur, c’est un peu ta sécurité. Et pourquoi tu restes dedans ? Pourquoi quand ça ne va pas au boulot et tu restes là à te faire maltraiter ? Parce-que ce que tu vis c’est dur, mais pas autant que de mettre en place des actions pour partir, sortir de ta zone de confort et commencer ta transformation.

 

En résumé :

  • Tu te cherches des excuses parce-que tu as peur. Et ça te paralyse car tu vas inconsciemment faire en sorte de ne pas aller vers cette peur.
  • Tu ne te sors pas de ta situation compliquée car c’est parfois plus confortable d’avoir mal que de sortir de ta zone de confort, aller vers l’inconnu et mettre en place les actions de ta transformation. Et pour le justifier tu as tout un tas de raisons extérieures à toi.
  • Tes excuses viennent de fausses croyances qu’on te martèle depuis l’enfance et auxquelles tu crois car tu ne les a jamais remises en question. 
  • Ta peur et tes blocages viennent la plupart du temps d’une blessure profonde qui prend souvent racine dans l’enfance et qui n’est pas encore guérie.

 

Alors ta situation te plait ou pas ? Si ce n’est pas le cas qu’est-ce que tu fais maintenant ? Comment est-ce que tu vas transformer ta peur en audace ?

Ah et une dernière chose comme d’hab. Si tu as aimé mon article s’il te plait partage le sur les réseaux sociaux avec le bouton juste en dessous de cette phrase. Ça peut aider tes amis et moi ça m’aide beaucoup à toucher plus de gens. Merci et à très vite !

 

 

Florian BIGEY

Author Florian BIGEY

J'aide les entrepreneurs au fonctionnement atypique à remettre du sens dans leur activité, revenir à l'essentiel et rayonner en partant de ce qu'ils sont et leur façon de fonctionner.

More posts by Florian BIGEY

Leave a Reply